Ce sac aura plus de vies qu'un chat

Découvrez pourquoi

12 avril 2021

economie_circulaire_mode
economie_circulaire

Acheter, acheter et acheter, jeter, jeter et jeter

Cette fois-ci, pas de commentaire négatif à mettre en lumière en début d’article, mais plutôt ce commentaire positif qui cumule plus de 190 likes sous le post dédié à notre dernier article.

Commentaire de Tam Lm sur la page facebook de Leon Flam

economie_circulaire_mode

Si ce commentaire est si populaire, c’est surement parce qu’il met en lumière des préoccupations très actuelles : il parle de notre mode de consommation et résume de manière efficace l’économie linaire qui domine depuis plusieurs décennies sur notre planète. Cette économie consiste à utiliser les ressources naturelles pour produire et acheter acheter et acheter, jeter, jeter et jeter. Avec toutes les conséquences désastreuses que cette société du jetable entraîne pour notre environnement, bien entendu.

Pour casser cette dynamique, qui, vous l’aurez deviné, n’est pas viable sur le long terme, il faudrait renverser le modèle. C’est là qu’entre en scène le concept d’économie circulaire dont vous avez sûrement entendu parler. Il fait son grand retour mais existe en réalité depuis la nuit des temps. Et oui, dans la nature, il n’y a pas vraiment de " déchet ", tout ce qui est produit est destiné à être réutilisé. Dans cette optique, le but de l’économie circulaire, serait de produire des objets conçus pour durer le plus longtemps possible, avec pour objectif que les produits usagés ne soient pas jetés mais puissent bénéficier d’une seconde vie en étant donnés, revendus, réutilisés ou recyclés.

economie_circulaire_mode

La crise sanitaire a accéléré notre envie d’une société plus verte, plus durable et plus responsable, ce qui entraîne un questionnement des modes de consommation. L’économie circulaire se présente comme un moyen plutôt efficace pour diminuer de notre impact sur l’environnement. Le sujet n'intéresse pas seulement les marques et les clients, il fait aussi depuis peu l’objet d’une loi française, La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire qui a pour objectif de transformer notre économie linéaire en économie circulaire.

Dans cet article, nous allons vous faire découvrir en quoi l’économie circulaire peut s’appliquer concrètement en maroquinerie à chaque étape du cycle de vie du produit et vous décrire également les efforts employés par LEON FLAM et de plus en plus de marques du secteur pour se rapprocher de ce modèle plus responsable.

L'article sera organisé en 3 parties qui font echo aux 3 " R " de l’éco-organisme " Refashion " (Réparer, Réutiliser, Recycler) qui encourage les entreprises du secteur à adopter un fonctionnement circulaire.

economie_circulaire_mode

Le fonctionnement de l'économie circulaire (Re-fashion)

1) La réparation, ou l’art de réanimer un objet

Un objet, c'est comme un humain. Quand il a un blessure, on ne doit pas le jeter à la poubelle, on le répare, on le rafistole pour qu'il soit comme neuf et prêt à reprendre du service. Cependant, avant de réparer, il faut d’abord apprendre à faire durer.

economie_circulaire_mode

Avec l’engouement pour la seconde main dont nous parlerons plus loin dans l’article, l’entretien et la réparation des sacs en cuir sont devenus des sujets en vogue.
Comme nous l'avons déjà évoqué dans notre article sur les alternatives au cuir, le cuir est l'une des matières les plus résistantes et donc par extension durables disponibles aujourd'hui dans l’industrie de la mode, mais il n'est pas invincible pour autant ! Naturellement, il se fragilise avec le temps. Cette fragilisation peut être une usure naturelle ou la conséquence d’un mauvais entretien qui va accélérer sa détérioration.

L’économie circulaire met en lumière l’entretien de nos objets du quotidien qu’il faut chouchouter afin de leur permettre de tenir longtemps. Plus un objet dure dans le temps, moins il aura d’impact sur l’environnement, et pour faire durer ses produits, il faut les entretenir. Cet article n’est pas un tuto d’entretien, cela pourra faire l’objet d’un autre article éventuellement mais en attendant, nous pouvons citer par exemple les vidéos Instagram de la Responsable Réputation et Lutte anti-contrefaçon chez Videdressing May Berthelot qui nous apprend à entretenir nos sacs en cuir et à redonner vie à des sacs usagés en les teignant en noir par exemple.

Rénovation d'un sac Balenciaga Citybag par May Berthelot

economie_circulaire_mode

Par ailleurs, si vous sentez que l’épuisement de votre sac dépasse vos compétences, c’est que celui-ci a besoin d’une remise en forme plus technique par des artisans spécialisés. La réparation est devenue une étape cruciale du cycle de vie du produit. Idéalement, nous vous conseillons d’acheter vos sacs chez des marques qui proposent une garantie et sont capables de prendre en charge la réparation chez un atelier partenaire . Le Graal serait qu’elle possède ses propres ateliers. Dans ce cas, ce sont les artisans qui ont créé votre sac qui lui redonneront vie. Par exemple, chez LEON FLAM, tous nos produits sont garantis 2 ans et la réparation est faite par nos propres artisans.

economie_circulaire_mode

Artisan des Ateliers LEON FLAM en train de coudre une pièce en cuir

Pour faciliter la réparation, il y a une étape très importante dans l’économie circulaire qui intervient en début de cycle : l’écoconception. Elle consiste à se demander, lors de la création d’un produit, comment faire pour que celui-ci soit plus simple à réparer et à recycler (quand cela est possible). Le but étant toujours de retarder au maximum la fin de vie du produit et le sujet épineux du recyclage que nous évoquerons en dernière partie.

2) La Seconde main, c'est tendance

L’économie circulaire, c’est un peu comme un retour aux sources : comme dans la nature, on produit, mais dans le but réutiliser et pas de jeter. La fast fashion entretient le modèle inverse : produire beaucoup, acheter beaucoup et jeter beaucoup.

economie_circulaire_mode

Pour casser ce cycle infernal, nous avons nommée " La Seconde Main " !

" Rien ne se perd, tout se transfère ", voici la devise de la nouvelle enseigne de seconde main premium française Everso. Les produits de seconde main ont le vent en poupe, et les chiffres parlent d’eux-mêmes : 67% des français achèteront de la seconde main sur internet en 2021 ! Les grands acteurs de ce marché s’appelent Vinted, Vestiaire collective, Vide Dressing etc. mais là on ne vous apprend peut-être rien, vous les connaissez surement déjà.

Côté maroquinerie, la tendance est encore plus forte car certaines pièces de grandes Maisons voient leur valeur augmenter au fil des années sur le marché de la seconde main. La crise du coronavirus a fait exploser les achats en ligne de sacs de luxe qui sont encore plus considérés comme des investissements aujourd’hui. L’objet de seconde main est valorisé et de nombreuses plateformes de revente proposent même un service d’authentification des pièces de créateurs. Mais la seconde main n’est pas seulement réservée aux sacs de luxe, elle peut aussi être un moyen d’obtenir un produit synonyme de qualité et de durabilité, avec l’impression de faire une bonne action et de limiter son impact sur l’environnement.

Chez LEON FLAM, nous avons aussi décidé de faire des efforts à notre échelle en lançant notre plateforme " Le Collectif " disponible sur leonflam.com sur laquelle nous mettons en vente, dans un soucis de réduction du gaspillage, nos prototypes, modèles d'exposition, fins de série, ainsi que des modèles LEON FLAM de seconde main renvoyés par leur ancien propriétaire que nous nous engageons à réparer dans notre atelier et à remettre en vente sur la plateforme en échange d'un bon d'achat. Nous ne sommes pas les seuls à sauter le pas, et tant mieux !

3) Le Recyclage, à l’infini et au-delà ? 

Dès qu’un objet est produit, un compte à rebours s’enclenche. En fin de vie, 2 options se présenteront à lui en fonction de son état et de sa composition : la poubelle ou le recyclage.

economie_circulaire_mode

Chaque année, entre 10 000 et 20 000 tonnes de produits textiles sont détruits en France, ce qui équivaut au poids d’une à deux tours Eiffel. La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire évoquée en introduction (AGEC) et effective le 30 décembre prochain interdira la destruction des produits non alimentaires invendus, c’est à dire leur mise en décharge et incinération.
On pourrait considérer cette mesure comme une victoire pour l’écologie, mais pas si vite. Les entreprises seront obligées de donner ou de recycler leurs invendus, mais qu’en sera-t-il des nombreux matériaux / mélanges non recyclables à ce jour ?

Pour être recyclé, chaque composant doit être pur. Or, un sac en cuir par exemple résulte de l'assemblage de plusieurs éléments qui ont pour but de le rendre solide, pratique et esthétique comme des renforts, une doublure, des coutures, etc. Le recyclage d’un sac nécessite donc de le démonter minutieusement pour pouvoir récupérer et recycler séparément chaque composant. Cette opération est longue et donc très coûteuse. Une des solutions pourrait être d’inclure une participation au recyclage comme il peut y avoir sur les électroménagers, mais les étapes de déconstruction d’un sac ne pouvant pas encore être automatisées pour le moment, il faudrait faire accepter au client une participation financière élevée qui augmenterait le prix de vente final.

Vous l’aurez compris, cette problématique est difficile à contourner et demeure le point de blocage des marques de maroquinerie qui souhaitent s’inscrire entièrement dans l’économie circulaire. Dans l'attente de solutions, le but est donc pour le moment de retarder au maximum la fin de vie des produits fabriqués afin de réduire leur impact environnemental.

Au-delà du produit fini, on peut aussi se demander si la matière principale en maroquinerie, le cuir, est recyclable ? Certains projets de recyclage du cuir se démarquent sans pouvoir représenter de véritables solutions pour autant.
Par exemple, Nike collabore avec l’entreprise Eleather depuis 2017 pour proposer des sneakers en Flyleather, matière composée d’au moins 50% de fibres de cuir recyclées, mais dont le reste de la composition rassemble des matières plastiques. Il est important de noter que le "cuir recyclé" est composé de déchets comme les chutes de cuir mais pas de la fleur du cuir (c'est à dire la partie extérieure lisse et esthétique d'un sac).

economie_circulaire_mode

Basket Nike en Flyleather

Par extension, on peut même se demander ce qu’il en serait du recyclage du cuir recyclé ? Comme pour les autres matières utilisées dans la mode, la boucle infinie du recyclage n’existe pas pour le moment et il n'existe d'ailleurs quasiment pas non plus de matière composée à 100% d'éléments recyclés à ce jour. 

La dernière solution pour votre sac à main en fin de vie, c’est encore de le déposer dans un point de collecte " Le Relais " par exemple. S’il n’est pas en état d’être réutilisé, il sera transformé pour servir de matériau isolant, entre autres.

economie_circulaire_mode

Point de collecte " Le Relais "

Pour conclure cette prise de parole, il est aujourd’hui nécessaire de passer à des modes de production plus durables et de soutenir une économie qui allonge la durée de vie des produits, limite l'utilisation des ressources et rapproche les lieux de production de ceux de consommation.

Le sujet de l’économie circulaire en maroquinerie n’est ni blanc, ni noir. Le principal frein à une intégration parfaite reste le recyclage des produits.

Chez LEON FLAM, nous avons surtout un objectif en tête pour pouvoir participer à notre échelle à l’économie circulaire : retarder au maximum la fin de vie de nos produits en réfléchissant à leur impact environnemental avant même leur production et en facilitant leur réparation dans nos ateliers et leur réintégration dans l’économie circulaire via notre plateforme de seconde main.

Et vous, comment participez-vous de votre côté à l'économie circulaire ?

Sources :
Livre Blanc RSE, CNC (2020)
Économie Circulaire, Re_fashion (2020)
La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire : les mesures phares, Ministère de la transition écologique (2021)
67% DE FRANÇAIS ACHÈTERONT DE LA SECONDE MAIN SUR INTERNET EN 2021, CBNEWS (2021)
Everso, nouvelle enseigne de seconde main premium, Fashion Network (2021)
Textile : quand l'économie circulaire devient un argument de vente, La Tribune (2020)
#RRR, Re_fashion (2020)
Anti-sèche Matière : le cuir, Re_fashion (2020)
La biodégradabilité du cuir en question, Leather Fashion Design
Recyclage de vêtements, Ooreka Maison
Pourquoi donner, Le Relais
A brief history of Flyleather and Nike’s partnership with ELeather, Eleather (2020)

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire pour nous dire si cet article vous a permis d'apprendre de nouvelles choses ou pour simplement exposer un point de vue différent.

1 commentaires

  • ChristineMay 31, 2021

    Merci pour cet article ludique et informatif sur l’économie circulaire dont on ne parle pas encore assez (à part avec la seconde main).

Écrire un commentaire

Nous ne conservons pas votre adresse e-mail