leonflam_heritage_aeropostale

Maroquinier à Paris depuis 1924 

L'atelier LÉON FLAM voit le jour à Paris en 1924. Artisan exigeant, LÉON fabrique alors des bagages en toile et en cuir.
Son savoir-faire attire rapidement les voyageurs de l'époque. Parmi eux, de jeunes pilotes du courrier aérien, héros ordinaires de la fabuleuse aventure aéropostale.
Fier de cet héritage, LÉON FLAM donne vie à de nouvelles lignes de maroquinerie pour accompagner les aventuriers d'aujourd'hui.

leonflam_heritage_héritage
leonflam_heritage_aeropostale

L'aventure Aéropostale 

"J'ai refait tous les calculs. Ils confirment l'opinion des spécialistes, notre idée est irréalisable. Il ne nous reste plus qu'une chose à faire : la réaliser." - Pierre-Georges Latécoère.

C'est sur l'impulsion de cet industriel de l'aéronautique que démarre l'aventure aéropostale en 1918. A cette époque, il faut compter 1 mois pour faire parvenir une lettre à Buenos Aires. Pierre-Georges Latécoère exprime alors sa volonté de créer une ligne aérienne civile qui transportera le courrier entre la France et l'Amérique du Sud, en passant par l'Afrique.

Des pilotes civils sont rapidement recrutés. Ils s'appellent Antoine de Saint-Exupéry, Henri Guillaumet ou encore Jean Mermoz, et ils vont marquer l'Histoire par leur détermination et leur dévouement sans faille à cette aventure humaine extraordinaire.


Emportez l'essentiel

 Issue des archives de LÉON FLAM dans les années 1920, la ligne de maroquinerie reprend les codes emblématiques des sacs de pilotes du début du siècle.

Véritables interprétations contemporaines des bagages que transportaient les héros de l'aventure aéropostale, les modèles LÉON FLAM se présentent comme une invitation au voyage et à l'aventure.

leonflam_heritage_aeropostale